Bivouac en Chartreuse

Publié le par esprit-gourmand-daventure.over-blog.com

Weekend du 19 Juin 2011

 

 Malgré des prévisions météorologiques peu encourageantes, nous voilà partit en direction des Alpes, nous sommes Vendredi 17 juin 2011, il est 19h00.

L’arrivée pour une première étape à Bellay est prévue aux alentours de 20h30, il pleut beaucoup sur la route…  Avec chance, afin de remettre le sourire à certain ou simplement de comblé la perte d’énergie sur le Rando Raid Lafuma, une énorme Tartiflette avec sa saucisse campagnarde nous attend ! Un vrai régal !

Le dodo n’est alors plus très loin, une tentative devant la télé… mais rien n’y fais, les paupières tombent… La nuit très agréable et fraiche avec en fond une pluie musicale sera réparatrice et reposante.  Malheureusement au réveil, la pluie tombe toujours, les plans rando dans le massif de Belledonne font grise mine…

La matinée s’agrémente de lèche vitrine et de lecture canapé, reposante… on voit alors le temps changé, le soleil arrive ! Un repas made by Pierrette avant le départ pour le massif de la Chartreuse et le centre d’entrainement de Raidlight à Saint pierre en Chartreuse afin de faire le plein : Poulet et haricots verts pour les vitamines.

Quelques heures plus tard, nous arrivons en plein milieux du parc naturel national de la Chartreuse, le Grand Som, Cham-Chaude, le Charmant Som… Le choix est large !

Carte IGN en main, chaussures aux pieds et sacs (ou « petites crottes ») sur le dos, nous voilà lancé à l’assaut du Charmant Som (1867m) pour un bivouac loin de toutes civilisation et agitation…

Près de 1000m de D+ à avaler dans la soirée, très vite les pieds font « flop, flop », le terrain est plutôt gras et les abords humide… Ça glisse, ça mouille, mais surtout ça monte… Après presque 3 heures de marche, la pluie est aussi de la partie, réfugiés sous un sapin on s’interroge alors sur la suite du périple. Devons-nous faire demi-tour, ou continuer ? La pluie va-t-elle se calmer ?

Après 10 grosses minutes de pause, k-way sur le dos et capotes de sac en place nous voilà reparti direction du Chalet du Charmant Som… Encore une bonne heure et demi de marche pour en finir et finalement arrivée au Chalet du Charmant Som sous le soleil. On profite alors de la musique des cloches bovines et des derniers rayons de soleil. En souvenir de l’Australie, le choix du spot pour dormir est quelque peu problématique.

Finalement nous trouverons un petit endroit parfait pour planter notre tente, abrité et face à Cham-chaude...Un régal. Très vite la tente et en place et nous dans nos duvets, un repas express à base de coraya et de saucisson et il faut trouver le sommeil dans des températures plutôt « fraiches »… Nous serons réveillés sur le coup des minuits par de violentes averses qui martèlent la tente. Les variations d’intensités sont assez impressionnantes, elles nous empêcheront de dormir correctement jusqu’à deux, trois heures du matin…

Les rayons de soleil, assez éphémères d’ailleurs nous ferons sortir de la tente à 7h00… Malheureusement le brouillard et le froid sont aussi là. Le plan du dimanche est raccourcis, le fait de repartir avec des affaires mouillés n’est pas évident… Descente et retour à la voiture seront agrémentés par un onglet aux pieds pour madame, le retour du sang est douloureux mais le look « chaussures de l’espace » réussis pour poursuivre !

La descente quelques peu glissante par endroit se négocie correctement jusqu’à Saint pierre où avant le retour nous nous ferons plaisir avec un remontant en terrasse puis un stop sur le stand fromage du marché !

Une belle préparation Mont Blanc « part One », dans des conditions météo pas évidentes, mais le résultat est satisfaisant ! 

 

Publié dans Nature

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article