Trail "boueux" des Cabornis (Chasseley)

Publié le par esprit-gourmand-daventure.over-blog.com

Après le Pilat Winter trail qui fut blanc, on peut dire que ce trail des Cabronis fut marron... En effet, après une semaine sous le soleil et les températures printanières nous voilà sous la pluie qui tombe depuis la veille au soir.

En effet, après un réveil à 7 heures et une nuit à ouvrir les yeux toutes les deux heures nous garrons la voiture à Chasseley dans les monts d'Or (3àmin de Lyon). Après 4 années sur Lyon, je ne suis jamais monté dans le coin (honte à moi...). En revanche, ce n'est pas aujourd'hui que l'on profitera du paysage, un brouillard épais est parmis nous.

 Trail Cabornis

Courbes_trail-cabornis.jpg

8h30: Récupération des dossards, on remercie alors l'organisation Zoom Zoom, pour son effort au niveau du cadeau participant; une jolie paire de lunette Bollé (sans teinte).

8h45: Après avoir enfilé nos K-wayy (compagnon de route ;-)), un petit échauffement en extérieur pour se dégourdir les jambes (courbaturé de vendredi (Evaluation de CO à l'école..RRrrrrr)) et surtout prendre la température extérieure. 

Pas de grosses ambitions pour cette course, qui fait seulement office de découverte et de préparation à la saison d'été... On m'a toujours dit de ne pas bruler les étapes et de monter la charge de façon progressive..
Pour cette fois, ce sera un 21Kms avec d'après l'organisation 1000D+ (Cependant j'obtiens au final un 1350D+ à ma montre en fin de parcours°

 

9h00: Le départ est lancé ! Après une réelle marais humaine, je retombe sur Sylvain avec qui nous allons faire les premeir kms. On tournicote dans le village avant de rejoindre une piste pour le moins boueusse (mais nous verrons par la suite que ce n'est rien). On se compléte avec sylvain, je le double dans les montées (dans lesuqelles j'ai néanmoins beaucoup de mal), puis revient sur moi dans les descentes... Dans lesquelles il peut y avoir des chuttes ! Sans gravité pour ce que j'ai vue, seulement des glissades qui mettent le sourir aux gens de dérrière ;-)

 

Je suis dans le dur environs les 8 premiers kms... Jambes lourdes, du mal à relancer... Je perds donc énromément de places en ce début de parcours. Puis les premières descentes arrivent, je retrouve alors du jus et commence à remettre un peu de mouvement, nous sommes à près de 5km du ravito, ma gourde est encore à moitiée pleine.

Les montées sont raides et difficiles à cause de l'humidité du terrain, nous ne pouvons pas rester sur les chemins qui ressemble à une patinoire de boue, il faut donc prendre les extérieurs qui sont la plupart du temps peu praticable...

 

Km n° 13 ravitaillement ! Je ne m'attarde pas trop, on reremplie la gourde, trois abricots secs dans la mains et me voilà repartit. Face à moi des coureurs qui dessine le parcours au beau milieu d'un champs... Une pente peu être à 30% dans laquelle je ferai usage de mes mains pour monter...  On repart alors en sous-bois en alternant de façon assez équilibrée les montées et descentes... Les kms s'enchainent beaucoup mieux qu'en début de course. Je me sens bien à l'aise même si parfois je peu ressentire des petites décharges dans les muscles... Les CRAMPES ne sont pas loin et l'arrivée aussi.

 

On déroule et on accèlère dans les dernières descentes, je suis encore pas trop amoché... Au final 21km en 2h23 pour un classement xxx/xxx...

Avec du récul, un jolie course rendue bien physique par ces conditions météo et un spot de jeu (à mon avis) fort agréable par beau temps. On félicite encore une fois Yann Noury pour sa première place sur le 10 km. 

Et avec Sylvain, nous voilà repartit comme nous sommes venus, mais avec 1kg de boue chacun en plus !

 

Hugo

Publié dans Sport

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article